Alliances maritimes: plus de services et de connectivité :: News :: Port Barcelona
Retour à toutes les News

Alliances maritimes: plus de services et de connectivité

Le commerce international, et le transport maritime en particulier, reflète la situation de l'économie mondiale. Après avoir connu une forte croissance dans les premières années du 21e siècle, l'économie a subi une stagnation qui a affecté les trafics maritimes et, par conséquent, les comptes de résultat des compagnies maritimes. Pour corriger cette situation, les compagnies maritimes ont entrepris un processus d'alliances signifiant une concentration du secteur sans précédent. Le transport maritime s'ouvre ainsi à un nouveau scénario, en constante évolution et organisé pour s'adapter plus vite aux besoins de connectivité de chaque région.

La stagnation des trafics a coïncidé avec une grande croissance de la capacité des flottes. Des porte-conteneurs avec une capacité de plus 19.000 TEU sont en train d'entrer en service, commandés en période de croissance et de conjoncture économique favorable dans le but d'améliorer les économies d'échelle. Les compagnies maritimes doivent donc faire face au double défi de rationaliser leurs investissements et de réussir à remplir cette grande capacité de transport.

Les alliances représentent 80% du marché mondial

Au cours des 25 dernières années, le secteur a connu un processus d'acquisitions et de fusions entre les compagnies maritimes visant à gagner une taille suffisante pour faire face au défi de la mondialisation. Outre les collaborations qui se sont conclues à un rythme élevé entre les compagnies maritimes, récemment, 16 des 20 premières du monde se sont associées en alliances de portée mondiale qui accaparent plus de 80% de la part de marché. Ces alliances sont très variées, avec différents niveaux d'intégration entre les compagnies, et visent à réduire les coûts d'exploitation des flottes en réorganisant les routes maritimes, aussi bien les transocéaniques que les services feeder, et en mettant les navires là où le marché le requiert.

Les nouvelles alliances présentent, entre autres, trois caractéristiques remarquables: l'organisation des routes en fonction des volumes de marchandises de chaque destination; la concentration des décisions stratégiques et commerciales dans peu de mains; et en découle une meilleure capacité d'adaptation aux changements des marchés.

Le changement d'échelle et la souplesse pour modifier les routes seront deux facteurs déterminants pour le transport maritime dans les prochaines années. La capacité des ports à s'adapter à ces deux facteurs et aux besoins des grandes alliances déterminera son positionnement sur cette nouvelle scène portuaire mondiale, en constante évolution.

Le port européen le plus proche de l'Asie

Le Port de Barcelone a été l’une des enclaves européennes choisies par les alliances et par les compagnies indépendantes pour recevoir de nouvelles routes maritimes. L'alliance 2M, formée par les compagnies Maersk Line et Mediterranean Shipping Company (MSC) -première et deuxième compagnies mondiales, avec respectivement une capacité totale de 2,9 et 2,5 millions de TEU- a lancé début 2015 ses nouveaux services à Barcelone. Le service Condor/AE9, qui relie directement l'Asie au Port et le place comme première escale européenne sur cette route, est particulièrement remarquable avec un transit time entre Shanghai et Barcelone de 23 jours seulement.

En plus du Condor/AE9, de nouveaux services de l'alliance 2M escalent à Barcelone: le Jade/AE11 et le Dragon/AE20, qui lui apportent une connectivité substantiellement optimisée. Le Port offre à présent à ses clients de nouvelles escales dans certains ports d'Extrême-Orient et des transit time plus courts dans bien des cas.

Une escale quotidienne entre l’Extrême-Orient et Barcelone

Une autre alliance, l'Ocean Three (O3) qui réunit CMA CGM –troisième compagnie mondiale- à China Shipping et UASC, a aussi choisi Barcelone comme l’une de ses bases d'opérations en Méditerranée. Son service Middle East-Indian Subcontinent-North America (MINE)/MAX2, qui unit l’Inde à l’Amérique du Nord, escale dès à présent au Port, améliorant ainsi la connectivité avec ces deux marchés.

L'O3, avec une capacité totale de 2,6 millions de TEU, apporte aussi une substantielle amélioration quantitative et qualitative des services et de la connectivité du Port de Barcelone. Alors que pour les trafics avec l'Asie et l’Amérique du Nord, les alliances ont apporté de nouveaux services et de meilleurs transit time, les différentes compagnies ont maintenu leurs services entre Barcelone et le reste du monde. Il s’agit donc de nouvelles lignes régulières qui s'ajoutent aux déjà existantes.

Les nouveaux services s'ajoutent aux déjà existants des autres alliances à Barcelone: la CKYHE, formée par les compagnies Cosco, K Line, Yang Ming, Hanging et Evergreen Marine Corp.; et le G6, formé par APL, Hapag-Lloyd, Hyundai Merchant Marine, Mitsui O.S.K. Lines, Nippon Yusen Kaisha et Orient Overseas Container Line. La somme de tous les services que les alliances opèrent dans le port catalan permet à Barcelone de mettre à disposition des importateurs et exportateurs une escale quotidienne depuis les ports d'Extrême-Orient. Le Port de Barcelone est actuellement l’un des mieux reliés avec son foreland.

Des opérations terrestres complexes

Le Port constate déjà le changement d'échelle que signifient les nouveaux services. Le MSC London, un porte-conteneurs de 16.600 TEU de capacité et de 400 mètres de longueur assigné au service Dragon/AE20, a entamé ses escales à Barcelone. Un navire de ces caractéristiques requiert certaines opérations terrestres complexes, avec six grues travaillant simultanément et un grand degré de coordination entre le terminal et les opérateurs logistiques concernés. Pour les services Jade/AE11 et Dragon/AE20, également de l'alliance 2M, ont été assignés des navires d’une capacité minimum de 14.000 TEU.

Barcelone, qui à la différence d'autres ports du secteur n'a pas de terminaux opérés ou associés aux compagnies, a remporté les suffrages des alliances et des compagnies maritimes pour recevoir de nouveaux services grâce à la croissance continue de trafic de conteneurs pleins d'importation et exportation que génèrent ses marchés intérieurs; par sa capacité à traiter avec souplesse ces navires énormes; par la qualité et quantité de son offre logistique; et par l'orientation de sa Communauté Portuaire à répondre aux besoins du client, tant l’importateur et l’exportateur que l'opérateur logistique et la compagnie maritime.

Barcelone dispose de terminaux –BEST et TCB- avec de l’espace et des infrastructures adaptées pour traiter ces porte-conteneurs avec souplesse et efficacité; il présente l’un des indices de productivité les plus élevés d’Europe; et il offre une large gamme de services logistiques et de connexions intermodales hautement compétitifs avec l’hinterland. Le Port de Barcelone est préparé pour les nouveaux enjeux que suppose l'entrée en jeu des alliances dans l'organisation et les services du négoce maritime, mais aussi pour la nouvelle scène internationale qui se renforce, avec un facteur déterminant: la capacité d’améliorer ses services à un rythme soutenu pour s’adapter aux fluctuations permanentes des marchés.

http://www.portdebarcelona.cat/