La fiabilité, un nouveau facteur de compétitivité pour le commerce maritime :: News :: Port Barcelona
Tornar a totes les notícies

La fiabilité, un nouveau facteur de compétitivité pour le commerce maritime

Les grands flux du commerce international sont en train de se modifier constamment, en s'adaptant aux besoins logistiques que génèrent les différentes économies du monde. Les compagnies maritimes modifient régulièrement les routes maritimes dans le but de capter des volumes, tout en innovant de façon croissante pour offrir une plus large gamme de services, aux opérateurs logistiques comme aux clients finaux. Dans ce contexte, la fiabilité des services est en train de devenir un élément de compétitivité fort.

 

Divers facteurs entraînent les mutations que nous connaissons actuellement dans le commerce maritime international. D'une part, la récession des deux premières économies du monde, les Etats-Unis et l'Europe, et la présence internationale croissante des économies dites émergentes, avec des croissances de PIB continues, sont en train de modifier les flux des importations et exportations. La Chine, la grande usine du monde, est en train de dédier une partie de ses intérêts aux opportunités d'affaire qui apparaissent sur des marchés comme l'Afrique ou l’Amérique du Sud, où sa présence est déjà significative.

 

Un autre facteur de changement est l'entrée en service d'une nouvelle génération de porte-conteneurs de grandes dimensions, avec des capacités entre 12.000 et 18.000 TEU. Ces mega-porte-conteneurs, conçus et commandés aux chantiers navals il y a plusieurs années dans un contexte économique global en expansion, ont donné lieu à une suroffre de capacité de la part des opérateurs maritimes à laquelle les marchés n'ont pas donné la réponse attendue.

 

Ceux-ci ont introduit des changements dans leurs services pour adapter les opérations aux nouvelles situations: nouveaux flux commerciaux et nouvelle capacité des flottes.

 

Les armateurs réorganisent les routes commerciales

 

Les grandes compagnies maritimes, qui ont réalisé des investissements importants pour agrandir leur flotte, sont maintenant en plein processus de réorganisation de leurs  services pour tirer le meilleur rendement des nouveaux navires et repositionner les bateaux moyens et petits. Ainsi, les mega-porte-conteneurs effectuent des routes avec très peu d’escales entre les grands ports intercontinentaux, les seuls ports préparés, par leur taille et infrastructures, à recevoir les navires de ces dimensions. Les navires désormais considérés comme moyens, entre 2.500 et 6.000 TEU, couvrent bien souvent ces mêmes destinations et opèrent aussi des routes secondaires desservant des ports avec des contraintes géographiques, comme, par exemple, une bonne partie des ports africains. Enfin, les petits navires de 1.000 ou 1.500 TEU réalisent les fonctions de feeder, le transbordement entre les grands ports hub et les destinations finales de chaque conteneur.

Cette nouvelle carte portuaire mondiale qui se dessine avec la mise en service progressive de ces grands porte-conteneurs suppose qu'il existe peu de ports disposant d’une position géographique stratégique et capables d'opérer, de façon performante, un navire avec ces caractéristiques. Actuellement, un nombre considérable de navires de 14.000 TEU de capacité naviguent déjà et les plus grands porte-conteneurs du monde, le Marco Polo et l'Alexander von Humboldt, de la compagnie CMA-CGM, de 16.000 TEU et qui desservent la route entre l'Asie et le nord de l'Europe, viennent d'entrer en service.

 

Efficacité énergétique, durabilité et économies d'échelle

 

Les dimensions impressionnantes de ces deux bateaux (396 mètres de longueur, 54 de largeur -23 largeurs de conteneurs- et un tirant d’eau de 16 mètres) seront dépassées cette année même. Un autre armateur, Maersk Line, mettra en service courant 2013 le premier porte-conteneurs de 18.000 TEU, de 400 mètres de longueur, 59 de largeur et 16 de tirant d’eau. Ces navires, appelés Triple-E, ont été conçus pour obtenir la meilleure efficacité énergétique (consommation prévue inférieure de 37% par rapport aux autres porte-conteneurs), les meilleures économies d'échelle et les plus hauts niveaux de durabilité. Maersk Line incorporera 10 navires de la série Triple-E entre cette année et 2015.

 

Ces navires vont nécessiter des services à terre de haut niveau et une capacité suffisante pour réaliser les opérations de chargement et déchargement de milliers de TEU sans problèmes de saturation. Les deux terminaux à conteneurs du Port de Barcelone, TCB et BEST, disposent de grues super-post-panamax, nécessaires pour traiter cette nouvelle génération de bateaux, ainsi que d'équipements à terre adaptés pour donner une réponse adéquate, performante et compétitive.

 

L'effort des compagnies maritimes pour s'adapter avec succès à l'évolution du commerce international les a conduites à chercher de nouveaux éléments qui apportent de la valeur à leurs services et qui les différencient de leurs concurrentes. Ainsi, certaines sont en train d'offrir des services porte à porte, gérant l'ensemble de la chaîne logistique, agissant comme des opérateurs logistiques et offrant des contrats de transport fermes. Cette offre visant le client final conduit les compagnies non seulement à développer des services dans l'hinterland, des services de distribution et de transport par route ou rail, mais aussi à accroître le contrôle et le suivi de toutes ses procédures et à offrir ces services de traçabilité comme valeur ajoutée vis-à-vis de leurs clients.

 

L’un des principaux bénéfices que sont en train d'apporter les compagnies maritimes à leurs clients est la fiabilité des délais de transport. Être scrupuleux dans le respect des transit times définis dans les contrats de transport signés avec les clients, a amené les armateurs à réaliser un effort supplémentaire pour respecter les calendriers des escales.

La fiabilité des escales, la transparence des services de tracing proposés aux clients, l'efficacité des infrastructures portuaires et l'engagement de service des entreprises logistiques –comme l’illustrent les opérateurs certifiés par la marque de qualité Efficiency Network du Port de Barcelone– sont en train d'apporter une valeur ajoutée au transport maritime international et à l'offre de services logistiques complets que sont en train de développer les compagnies maritimes. 

http://www.portdebarcelona.cat/fr/web/port-dels-negocis/lineas-regulares